Créer sa boutique de prêt-à-porter : 3 étapes pour rédiger Un Business plan en béton !

Créez votre propre boutique de prêt-à-porter avec Carla Raffi

Phase 2 : le Business plan en 3 étapes !

 

Salut les fashionaddict !

Collecter les infos sur le secteur, se renseigner sur la législation, connaître ses concurrents et définir sa cible, on espère que ça vous dit quelque chose ?

Si ce n’est pas le cas, foncez lire notre article 4 étapes pour réussir son étude de marché.

Après avoir créé votre étude de marché, et après avoir commenté et partagé notre article bien sûr 😉, il est temps pour vous d’établir votre business plan.

Un business plan, autrement dit un plan d’affaire, va vous permettre d’y voir plus clair dans vos idées, et d’assurer la viabilité de votre projet auprès des investisseurs.

Alors c’est parti ! Voyons ensemble les 3 grandes étapes pour établir un Business plan en béton :

 

1e étape : le Business model

  • Ecrire le concept noir sur blanc →  Il s’agit là d’énoncer clairement votre idée, si vous désirez ouvrir une boutique inspiration Lady Gaga ou Mylène Farmer (réfléchissez-y à deux fois), c’est le moment d’assumer !
  • Définir votre clientèle en établissant un personae → un personae correspond à un profil type de client qui pourra être séduit par le style de votre boutique. Il doit être réaliste pour anticiper les objections à l’achat et les différents problèmes que vous pourrez rencontrer. Le personae ressemble un peu à un CV : pour vous accompagner vous pouvez vous rendre sur ce site : Les personas : définition et principe • Content&Marketing
  • Déterminer le positionnement de vos produits → Pour cela, vous devez définir si votre politique de prix sera de vous aligner sur celle de vos concurrents ou de proposer des articles moins cher avec une stratégie de vente en volume. Vous pouvez aussi décider d’adopter un positionnement haut de gamme. Afin de choisir judicieusement votre politique de prix il faut prendre en compte : l’image du produit, la distribution, vos exigences en terme de prix et de marges, les études consommateurs et la concurrence en faisant ce qu’on appelle de la « veille concurrentielle ».
  • Assurer la relation client → Qu’est-ce que vous comptez mettre en place pour le service après-vente ? Cela passe par le dédommagement en cas d’incident (un défaut, une tâche, autre…), la distribution (Si vous vendez via un site internet il faudra notamment d’indiquer les conditions de livraison, de retour …), un service de conseil, un chat si jamais vous avez un site…

 

2e étape : la Stratégie, votre plan d’action

Chers entrepreneurs, il est temps d’établir votre plan d’action à la manière de James Bond. Pour cela, il faut :

  • Déterminer le type de votre boutique → cela vous paraîtra peut-être évident, mais pensez à indiquer si ce sera une boutique physique, un e-shop, de la vente à domicile, sur les réseaux sociaux…
  • Prévoir la marchandise → l’enjeu est de choisir quel type de produit vous allez vendre et comment. Par exemple le style des vêtements, les fournisseurs, la gestion de vos stocks, votre approvisionnement…
  • Indiquer vos exigences concernant vos employés → Qui dit ouverture de votre propre boutique, dit recrutement de votre propre équipe. Vous avez l’avantage de pouvoir choisir votre équipe, de fixer son effectif en fonction de vos besoins, leur rôle dans l’entreprise … Et si la taille de votre entreprise ne nécessite pas le recrutement de plusieurs personnes, à vous de jouer au couteau-suisse !
  • Fixer vos objectifs sur 3 ans → Ce genre de projet peut mettre un peu de temps pour être rentable, il est donc judicieux de rassurer votre banquier et d’argumenter au sujet du retour sur investissement. Pensez à prendre en compte le délai des travaux par exemple mais aussi celui qu’il vous faudra pour vous faire connaître.

 

3e étape : le Prévisionnel financier 

Faites un point théorique sur les différents budgets que vous aurez à dépenser. Pour cela, Il vaut mieux se prendre pour la fourmi que pour la cigale :

  • Déterminer votre lieu de stockage ou de vente → acheter ou louer un local ? Le coût des potentiels travaux de ces locaux ou de votre site internet nécessitera des investissements humains, financiers comme matériels.
  • Anticiper le coût de vos matières premières → Coût de la marchandise sans laquelle il n’y aura pas de boutique. Mais aussi, coût du matériel d’encaissement, du mobilier, du système de vidéo-surveillance … Celui de votre local de stockage si vous souhaitez ouvrir une boutique en ligne, de votre appareil photo ou même du décor que vous allez utiliser pour mettre en scène vos merveilleux produits.
  • Prévoir les investissements promotionnels → Tels que les futures publicités, affichages ou évènements. Même si vous avez une somptueuse boutique et des amis à ne plus en pouvoir, il est nécessaire de vous faire connaître.
  • Faire un point sur le chiffre d’affaires (et non pas le bénéfice !) → Etudier le Chiffre d’affaires prévisionnel sur 3 ans et déterminer votre seuil de rentabilité, c’est-à-dire la somme minimum qu’il vous faudra vendre par semaine ou par mois par exemple, afin de rentrer dans vos frais (à calculer en fonction des charges que nous avons évoqué plus haut)

Toute dernière chose : N’oubliez pas de mentionner vos ressources financières, comme un apport éventuel qui permettra de calculer la valeur du prêt dont vous aurez besoin pour concrétiser votre rêve d’entreprenariat.

 

 

Une fois toutes ces tâches accomplies, mettez tout ça au propre, notamment grâce à la plateforme gratuite Canva ou Powerpoint. Une présentation plus claire est toujours plus attrayante.

Vous êtes désormais un pro du business plan et pouvez voler de vos propres ailes ! Mais ne vous inquiétez pas, nous ne serons jamais bien loin pour vous conseiller ! Alors on se donne rendez-vous très vite pour un prochain article sur le fameux « personae ».

N’hésitez pas à partager et à donner vos petites astuces en commentaire !

Écrire un commentaire